Babaji's Kriya Yoga
Babaji's Kriya Yoga Images
English Deutsch Français FrançaisEspañol Italiano Português PortuguêsJapanese Russian Bulgarian DanskArabic Farsi Hindi Tamil Turkish
 
            

"Ce dont le monde a besoin maintenant c'est amour et de compassion"

Par Durga Ahlund

Un Monde qui Souffre

Les événements de l'année dernière, la guerre en Iraq, le génocide au Soudan, les assassinats terroristes dans le monde entier, les incidents concernant le mauvais traitement des prisonniers en Iraq et à Quatanamo Bay par les Américains, les ouragans, les tremblements de terre, les récents tsunamis, n'ont pas seulement causé une interminable souffrance aux autres, mais ont aussi affecté chacun de nous à un niveau très profond. Le siddha Swami Ramalinga nous enseigne la grande vérité: que nous devons tous comprendre que "toutes les âmes sont semblables, elles sont toutes égales et elles sont connectées les unes aux autres. Quand quelqu'un voit, entend, apprend que l'un de nos frères souffre; lui aussi souffre, car il existe une relation physique entre les deux." Nous avons tous fait l'expérience de cette Vérité.

Le problème source de tous les problèmes dans le monde entier est comment pouvons-nous vivre tout simplement une vie heureuse et paisible ? La question qui réapparaît tous les ans est comment pouvons-nous, en tant que personne d'une seule nation ; et encore plus personnes de différentes nations, de différentes religions, langages, et cultures, vivre ensemble en paix et en harmonie? Y-a-t-il une réponse que l'on peut offrir à tous les individus et à toutes les nations se saisissant de ce problème ? Peut-être que seule Dieu le sait. Les Siddhas diraient que c'est essentiel, en tant qu'individu, de développer notre vertu, notre caractère et notre faculté humaine habituelle dans le but de vivre harmonieusement et en paix avec tous ceux de ce monde. Babaji nous dit que nous pouvons commencer par développer notre caractère et l'ancrer dans l'amour et la compassion universels. Il nous donne une directive, "efforcez-vous de bâtir votre caractère, puis de développer la dévotion et ensuite d'obtenir la connaissance Divine, ensuite alternez votre sadhana entre le service, bhakti et jnana et l'étude de soi jusqu'à ce qu'ils s'interpénètrent. Car il existe un stade que nous sommes tous capables d'atteindre, où l'on fait l'expérience de l'Amour Divin et où le caractère, la dévotion, et l'action sont tous parfaitement alignés avec la Volonté Divine et ce qui est exprimé est toujours une réflexion d'Amour et de Compassion."

Le Pouvoir Purificateur de l'Amour

Qu'est-ce que cet amour et comment pouvons-nous en être ses instruments? Babaji nous dit que l'Amour est bien plus que d'être attiré par ou ressentir du plaisir à être avec, ou désirer, ou même être prêt à se sacrifier pour quelqu'un ou quelque chose. L'Amour est la source de toutes les vertus et la source d'aspiration pour l'union. Il est sans limite, mystérieux et miraculeux. C'est une force, un courage et un élixir de renouveau et de régénération. C'est l'humilité, la patience, l'acceptation et l'endurance. Il porte avec lui le pouvoir d'expansion et de transformation. Nous connaissons tous l'amour sous une certaine forme, ce que nous devons donc faire est de purifier l'expression extérieure de l'amour, et enlever son attachement et son émotion, dans le but de réaliser l'amour vrai, qui pénètre tout, qui est présent en tout et à chaque moment de la vie. Il y a un pouvoir dans la vertu de l'Amour… le pouvoir qui peut ouvrir notre perspective, nous permettant de voir la Présence spirituelle dans le mondain. Sri Aurobindo nous dit qu'un rayon d'amour divin peut altérer le caractère de notre vie. Cet amour ne peut s'éveiller que lorsque nous réalisons notre relation spirituelle qui existe entre les âmes, et que lorsque cet "amour" éveille une énergie divine ou shakti, qui emplit alors nos actions de sagesse. L'amour est inhérent à la Conscience, il se manifeste alors que nous effectuons le processus de purification spirituelle ; quand nous lâchons prise sur notre ignorance, notre attachement, notre égoïsme, nos aversions ; quand nous embrassons la vérité et la sagesse, alors même que nous sommes engagés dans les activités de ce monde. Il n'est pas difficile d'aimer Dieu, Lui qui gouverne tout et se trouve au-dessus de ce monde matériel. Ce qui est difficile et nécessaire est d'aimer le Seigneur manifesté en chaque forme, en chaque homme.

Babaji nous dit que la compassion est l'expression naturelle de l'état intérieur de l'âme, lorsque l'âme est en paix. Notre état intérieur pur est une force dynamique et ses vibrations de paix peuvent bénéficier le monde entier. La compassion, comme l'amour est une qualité du cœur et une vertu de l'âme. Elle se développe alors que nos cœurs s'ouvrent à notre connexion avec le Seigneur et aux autres. Comment se fait-il donc que, si souvent, les personnes profondément religieuses n'éprouvent pas de compassion? Les Siddhas nous disent que cela demande une pratique continue de la conscience de soi, une sadhana d'autoréflexion et de détachement, et un développement des vertus d'amour et de compassion pour se débarrasser de tout sentiment de haine. Habituellement nous sommes si concernés par notre inaptitude que nous pensons être incapables d'éprouver de la compassion envers les autres. Avec des pratiques spirituelles sincères, nous sommes capables d'utiliser notre énergie pour renforcer notre discipline mentale, pour contrôler pensées et émotions, pour fortifier notre concentration, notre système nerveux et notre sens d'équanimité et de compassion de telle sorte que nous commençons à élargir notre conscience pour pouvoir inclure plutôt qu'exclure les autres de notre amour.

La Mère de l'Ashram Sri Aurobindo nous dit, "La compassion cherche à soulager la souffrance de tous, qu'ils le méritent ou non. "En s'identifiant avec les autres et en élargissons notre monde pour embrasser les autres, nous cultivons la vraie compassion. Et c'est seulement en cultivant la dispassion que nous pouvons réellement embrasser les autres. Et c'est seulement quand le mental est dispassionné, qu'il peut être réellement en paix et libre de la peur, la peine, la colère et le souci et être suffisamment courageux pour vivre avec amour et compassion avec tous les autres. Une fois que nous sommes libres de la peur, de la peine, de la colère et du souci, l'amour et la compassion se développent. Alors, nous sommes libres de donner notre amour et notre compassion avec largesse, de telle sorte que nous puissions embrasser les intérêts des autres, comprendre leur perspective, et finalement s'identifier avec eux comme étant notre propre frère, et les servir comme nous le pouvons.

Le pouvoir de Purification par la Dispassion

Rejetez même la moindre anxiété, peine, colère, jalousie, et toute distraction mentale. Tenez un journal et notez d'où proviennent ces distractions ; détectez la source (la source est souvent une émotion ou une idée provenant d'un défaut ou d'une impression égoïste erronée du "je ou du mien", ou d'un désir vital). Ensuite, découragez l'expression de cette émotion ou l'apparition de cette idée, par le pouvoir de la volonté… une volonté alimentée par une intelligence spirituelle et par votre Guru. Remplacez cette émotion par celle de l'amour et de la compassion ou si vous n'en êtes pas capable, transformez-la en chantant le mantra de votre Guru.

À aucun moment, ne devez-vous justifier l'apparition d'une pensée perturbante, aussi naturelle ou plausible puisse-t-elle apparaître, même s'il existe une véritable raison intérieure ou extérieure.

Souvenez-vous que c'est toujours le prana qui est perturbé. Séparez-vous donc de ce prana perturbé et demeurez dans votre nature la plus élevée, et rejetez la prise que ce désir ou cette aversion ou cet attachement a en vous. Rejetez même une émotion qui provient de votre cœur… qui est la cause de ce trouble.

Sri Aurobindo dit, "Si la source de la perturbation mentale est votre volonté ou votre intelligence alors il vous sera plus difficile de contrôler la perturbation. Consciemment alignez-vous avec votre âme, avec votre aspiration de croissance spirituelle. Si la volonté ou l'intelligence fonctionne pour l'ego et contre la Volonté divine, il encouragera les mouvements du soi inférieur"

En pratiquant la dispassion, la compassion s'éveillera par étapes. Tout d'abord dans nos pensées, ensuite avec tous ceux que nous rencontrons quotidiennement, et ensuite avec tous ceux de notre communauté, et finalement avec le monde entier. Une effusion d'amour venant de notre cœur grandit, grandit et nous nous ouvrons à l'immense pouvoir sous-jacent à la Compassion, qui peut tout transformer. Car la compassion est une force de Dieu, une vertu de Dieu, et non une vertu de quelque religion que ce soit. Alors que toute notre sadhana yoguique incluant asana, bhandas, pranayama, mantra, et la méditation, implique la purification, pour aller au-delà du sens égoïste du "je et du mien," nous avons besoin de l'aide de l'Amour et de la Compassion. Mettez de côté tout sentiment d'être l' "auteur ", soyez l'instrument de l'amour, quelles qu'en soient les circonstances, demeurez centrés dans une conscience emplie d'amour.

Tous droits réservés: M. Govindan Satchidananda, février 2004

© 1995 - 2017 - Le Kriya Yoga et les Éditions de Babaji, Inc. - Tous droits réservés.  "Babaji's Kriya Yoga" est une marque de service enregistrée.