Babaji's Kriya Yoga
Babaji's Kriya Yoga Images
English Deutsch Français FrançaisEspañol Italiano Português PortuguêsJapanese Russian Bulgarian DanskArabic Farsi Hindi Tamil Turkish
 

 

"Comment connaître Dieu?"

Par M. Govindan Satchidananda

"Ishvara est le Soi extraordinaire, qu'aucune affliction, aucune action, aucun fruit des actions ou aucune impression intérieure des désirs ne peut affecter." - Yoga-Sutras 1.24

Ce verset répond à la question "Comment trouver Dieu?" Il faut tourner le regard vers notre propre Soi et distinguer Ce qu'aucune affliction, aucun karma et aucune habitude ne peuvent toucher.

Quelle partie de nous n'est touchée par aucune affliction? Les afflictions sont responsables de la souffrance: (1) ignorance du Soi, et confusion du Soi avec le corps et le mental; confusion du permanent avec l'impermanent; confusion de ce qui apporte la joie avec ce qui apporte la souffrance; (2) égoïsme: l'habitude de s'identifier au corps, aux émotions et aux sensations; (3) attachement à ce qui est plaisant pour le corps et le mental en raison de l'ignorance de notre véritable source de bien-être; (4) aversion envers ce que nous n'aimons pas et ce qui nous effraie et attachement à ce genre de concept imaginaire; (5) attachement à la vie elle-même, de façon automatique, dû à la fausse identification avec le "Je suis le corps." Tout ce qui présente une menace à cette conception des choses devient une source de souffrance. Le remède est la pratique de la sagesse, la volonté de s'abandonner au Seigneur, la connaissance du Soi, le renoncement à la passion et le courage.

Quelle partie de nous n'est pas touchée par le karma? Les actions et le fruit des actions constituent des karmas. Ils sont de trois types. Ceux qui ont été créés avant cette vie et qui dont les conséquences se manifestent dans cette vie, ceux qui ont été créés dans cette vie et dont les conséquences se manifesteront à un moment dans l'avenir, et ceux qui ont été créés avant cette vie et dont les conséquences se manifesteront dans une vie future. Aussi longtemps que l'on croit être l'acteur et non le Témoin, il est impossible de ne pas créer de karma. Les karmas se perpétuent aussi longtemps que l'on réagit aux événements de la vie d'une façon inconsciente, avec attachement aux fruits de nos actions. Nous nous purifions en réalisant toute action avec une optique de karma yoga, soit en offrant les résultats au Seigneur, avec soin et conscience.

Quelle partie de nous n'est pas touchée par les "impressions intérieures des désirs?" Ces impressions sont les samskaras, les habitudes et souvenirs subconscients qui conditionnent nos pensées, nos émotions et nos actions. Il s'agit des impulsions qui montent à la surface de notre être mental, vital et physique en guise de réponse aux événements de la vie. Dans la quiétude et le silence de la pure conscience, toutefois, les samskaras ne nous touchent pas. Nous pouvons purifier notre subconscient par un processus de détachement et de rejet des samskaras.

Si la lumière est une métaphore pour la conscience, alors le soleil est une métaphore pour le Seigneur, les rayons de lumière qui se réfléchissent sur les objets sont une métaphore pour la conscience individuelle, soit l'âme, et les objets illuminés par la lumière de la conscience constituent le mental. La Conscience est le Voyant. Tout le reste est le Vu. Derrière chaque conscience individuelle repose la conscience universelle, le Seigneur, le Témoin de tout, immanent et transcendant, tout comme l'océan derrière chaque vague individuelle à sa surface.

En faisant en nous-mêmes la distinction entre Ce qui n'est pas touché par les mouvements superficiels des objets et des formes, nous pouvons voir le Seigneur. Ce dernier n'est pas loin de nous, il est la dimension éternelle et infinie de notre propre Être, Conscience et Extase. Le Seigneur est le sujet ultime, le Témoin de tout. En contemplant continuellement Ce qui est libre des afflictions et karmas ci-dessus, nous en venons à connaître Ishvara, notre "propre Soi extraordinaire."

Ainsi donc, à mesure que nous nous purifions et que nous lâchons prise des objets de notre attachement et de notre aversion, soit de ce que nous ne sommes pas, nous en venons à connaître qui nous sommes. Selon les Siddhas, le Seigneur est "Sivam," soit la bonté et "anbu" ou Amour divin. En cultivant dans notre for intérieur la bonté, l'amour pur et inconditionnel et la paix, nous créons les conditions qui nous permettront de connaître Dieu. Comme le dit Tirumular:

"Pour ceux qui débordent de vigueur tels un fruit frais,
Il se manifeste réellement sous forme d'un fruit frais;
Pour ceux dont le cœur est mûr,
Il se manifeste dans leur cœur comme le jus d'un fruit mûr
."
- Tirumandiram, verset 1494

 

Tous droits réservés: M. Govindan Satchidananda, janvier 2006

© 1995 - 2017 - Le Kriya Yoga et les Éditions de Babaji, Inc. - Tous droits réservés.  "Babaji's Kriya Yoga" est une marque de service enregistrée.