Babaji's Kriya Yoga
Babaji's Kriya Yoga Images
English Deutsch Français FrançaisEspañol Italiano Português PortuguêsJapanese Russian Bulgarian DanskArabic Farsi Hindi Tamil Turkish
 
            

Prenant soin du Soi: La Magie du Kriya Hatha Yoga de Babaji

Par Durga Ahlund

OM KRIYA BABAJI NAMA AUM

Ce mantra a le pouvoir de connecter son propre cœur au battement du cœur de l'univers. On ne peut parler du Kriya Yoga de Babaji sans évoquer ce mantra. Il crée un lien direct de communication avec la "Grâce divine" du légendaire Siddha Himalayen, Kriya Babaji Nagaraj. Tout comme Dieu ne peut être vu avec des yeux physiques, mais se révèle à ses Fidèles, il en va de même du Sathguru Kriya Babaji. Babaji montre sa forme physique à très peu de personnes, mais se révèle à tous ses Fidèles.

A l'automne 1994, j'ai assisté à une conférence introductive et une méditation sur le Kriya Yoga de Babaji avec Marshall Govindan. Je pratiquais le yoga de façon intensive depuis une décennie, j'étais régulière dans ma discipline et je recensais et pratiquais toutes sortes de techniques, mais lorsque M. Govindan a demandé à chacun d'entre nous pourquoi nous étions venus, je n'avais aucune réponse. Ce que je savais c'est que je souffrais toujours de périodes de mélancolie provenant d'un vide, du sentiment d'un manque. Au cours de la soirée on nous a présenté le mantra, Om Kriya Babaji Nama Aum. Nous l'avons chanté à la façon d'un appel et d'une réponse. Les larmes coulèrent le long de mes joues tandis que nous chantions et un trait de lumière apparut à mon front. Alors que je m'inscrivais pour le séminaire du week-end je dis à Govindan que le mantra était la raison qui m'avait fait venir le soir. Il dit, Hum, alors pourquoi avoir attendu si longtemps ? Je répondis, Je vais demander à Babaji, j'imagine que tout arrive au bon moment?"

La pratique du Yoga est généralement devenue synonyme de Hatha Yoga en Occident, où on le pratique d'abord en tant qu'exercice physique. De nombreux pratiquants du Yoga finissent par sentir qu'il leur manque quelque chose dans leur pratique. Il se peut que nous ayons commencé à pratiquer le Hatha Yoga pour devenir plus fort physiquement, pour contrôler les effets du stress ou pour surmonter un problème de santé. Mais la magie du Yoga est que nous subvenons à un besoin et un autre besoin surgit et toujours " il manque quelque chose "" En pratiquant le Yoga nous prenons progressivement conscience de ce qui nous manque.

Il existe tant d'écoles de yoga en Occident, mais si peu de traditions, et encore moins qui apportent un développement intégral de la personne, subvenant à tous nos besoins comme le fait le Kriya Yoga de Babaji. Il s'agit d'une discipline complète et pratique, une approche avec un cœur ouvert pour la pratique du yoga et pour la conduite de la vie. Elle découle directement de la tradition du sud de l'Inde Siva Yoga Siddhantam développée par les 18 Siddhas Yoga tamouls particulièrement durant la période de 200 à 1200 après J-C. Kriya Babaji Nagaraj développa son Kriya Yoga à partir des techniques et des enseignements de la tradition de ces 18 Siddhas, en particulier de ceux enseignés par son gourou Boganathar.

"La Voie en cinq parties du Kriya Yoga de Babaji"

Le Kriya Yoga de Babaji est une voie en cinq parties qui inclut le Kriya Hatha Yoga pour le corps physique, le Kriya Kundalini Pranayama pour le corps vital, le siège des émotions, le Kriya Dhyana Yoga (méditation) pour le corps mental, le mental rationnel, le siège des sens, le Kriya Mantra Yoga pour le mental plus élevé du corps intellectuel, et le Kriya Bhakti Yoga pour le corps spirituel, le corps de béatitude. Ceux-ci purifient la conscience individuelle sur les 5 plans de l'existence, établissant une fondation solide pour une paix durable, l'amour et l'équanimité. Mais de plus, chacun de ces cinq types de Yoga affecte profondément plus d'un corps et en pratique, ils sont souvent associés. Donc, par exemple, dans le Kriya Yoga de Babaji, nous chantons, méditons ou visualisons et dirigeons la force de vie pendant que nous pratiquons les différentes postures.

"Le Kriya Hatha Yoga de Babaji"

Le Kriya Yoga de Babaji enseigne 18 asanas de base avec des variations. Les Siddhas, les maîtres du Yoga, ont conservé leurs enseignements sur des feuilles de palmes. Les Siddhas considéraient la vie et le corps comme leur champ d'expérimentation. Le corps humain disaient-ils devait être transformé en corps divin et utilisé comme une aide pour la réalisation du Soi. Les Siddhas ont parlé de certaines des asanas de hatha yoga qui existent sur les 8.4-millions. Babaji a réparti la pratique de son Hatha Yoga à travers 17 postures standards et la série de salutation au soleil, avec des variations à utiliser pour mettre en condition le corps subtil et pour le préparer à des stades plus profonds de méditation. Cette série d'asanas quand on la pratique quotidiennement avec les kriyas (micro-mouvements répétitifs), masse en profondeur et de façon complète, nettoie également les canaux d'énergie, renforce les organes et les systèmes dans l'ensemble du corps physique en plus de la stimulation du réveil de la kundalini shakti, en générant une chaleur interne. L'intensité d'une pratique quotidienne apporte des bienfaits autant sur le plan physique que sur le plan spirituel. Car en effet, c'est la répétition quotidienne, pratiqué patiemment avec une persévérance toujours accrue, qui génère cette chaleur interne. Les mouvements physiques d'une asana à eux seuls renforcent le corps et le développement de la conscience peut apporter le succès dans les activités de la vie quotidienne. Mais en plus, la pratique quotidienne des Kriyas (action avec conscience ), le Hatha Yoga, qui associe la conscience avec le contrôle physique, active le processus de réalisation de qui nous sommes vraiment.

Qui nous sommes est pure conscience demeurant dans un corps. Notre vie est chargée de mouvements qui existent dans tous nos plans d'existence, nos pensées, émotions, tensions, les perceptions de nos sens et nos souvenirs. Nous sommes attrapés dans une toile complexe. Les postures de la série des 18 furent choisies pour nous purifier sur les cinq plans de l'existence. Purifier et calmer le mental c'est purifier une certaine fonction de conscience, mais cela doit être renforcé par un travail sur les plans physique, émotionnel, intellectuel et spirituel. Ces postures en tant que science peuvent nous enseigner à prendre conscience de notre corps physique dans son intégralité sans le séparer du mental, du corps et des sensations. Nous devons changer complètement la vie simultanément, pas seulement par petits bouts.

Nous devons apprendre à être attentif au corps physique et à ses sensations internes car le corps lui-même est un guide pour notre santé. Nous pouvons aider le corps en renforçant le système nerveux. Nous renforçons les muscles en dirigeant les mouvements d'énergie à l'intérieur du corps dans le calme des postures statiques. Dans le calme en se concentrant sur le ralentissement de la respiration, nos pensées ralentissent et se stabilisent nous amenant à comprendre la source de nos pensées. A partir de ce stade nous pouvons commencer notre propre analyse de nos doutes habituels, de nos peurs, de nos impulsions, percevoir et nourrir aussi nos aspirations spirituelles. C'est seulement avec un mental calme que les plus hautes facultés spirituelles de clairvoyance et d'intuition peuvent fonctionner dans notre être. Il s'agit d'un Yoga de transformation.

"Patanjali et les Asanas"

Patanjali dans son ouvrage devenu classique, les Yoga Sutras, enseigne comment progresser dans les yoga asanas. Il nous dit que les asanas devraient être sthira (stables) et sukha (faciles, confortables). Sukha signifie facile, mais cela signifie également joie et béatitude. Patanjali définit l'asana comme étant un état. Il dit que les qualités de notre corps à savoir la stabilité et la facilité devraient s'appliquer également à notre mental. Le mental devrait être libre de tension et de perturbations. Il dit d'utiliser le pranayama pour calmer et équilibrer le corps et l'esprit en intégrant le prana avec une conscience individualisée. Progresser dans les asanas suppose un relâchement des efforts et une mise en harmonie du mental avec les qualités de pure sensation et de pure vibration qui se développent. Il ajoute à cette formule et nous demande dans les étapes ultérieures de la pratique de l'asana d'entraîner le mental à être concentré en étant continuellement conscient d'un objet infini. Il dit qu'il faut rester plus longtemps dans cet état de sukha dans une asana, écartant toutes les distractions et les dualités afin que finalement nous devenions invulnérables aux dualités et que rien ne puisse plus nous déranger.

Le cœur du Kriya Hatha Yoga consiste à pratiquer les postures sans effort, état pendant lequel le mental est continuellement conscient d'un sujet ou d'un objet infini. Afin d'y parvenir, on nous apprend à équilibrer la tension et la relaxation. En équilibrant la tension et la relaxation nous sommes en mesure de maintenir une posture très facilement. Les postures sont progressivement soutenues par le prana plutôt que par les efforts. De plus, ce système accorde de l'importance au rééquilibrage de la tension dans une pose avec une période de relaxation quand nous avons terminé la pose. Il ne s'agit pas d'une relaxation conduisant à l'inertie mais une relaxation menant à notre corps spirituel. Cette relaxation permet à notre corps spirituel de s'alléger, de guérir et de transformer les corps qui ne sont pas aussi subtils.

"Diriger le Flot d'Énergie Pranique"

Lorsque nous relâchons les contractions du corps et du mental et que nous sommes libres de toute nervosité et de perturbations, nous sentons que notre soi s'ouvre aux mouvements de notre conscience spirituelle. Lorsque nous équilibrons la tension et la relaxation pendant la posture nous créons, dans le corps, l'espace et les conditions, nécessaires à l'entrée du prana, l'animateur de vie, l'énergie de Conscience.

Alors que je plaçais mon corps dans chaque position fixe des poses, je canalisais délibérément le mouvement de cette énergie, en dirigeant la respiration, avec l'intention de nettoyer et de renforcer les canaux à l'intérieur du corps subtil qui distribue la force de vie. Je m'efforçais d'encourager les zones bloquées qui restreignaient la circulation de l'énergie et réduisaient l'apport aux cellules afin de les ouvrir et de les nourrir. Tandis que les cellules s'emplissaient de prana le manque de confort physique et mental disparut et je ressentis de la joie. Les asanas yoguiques me nourrissaient à un niveau plus profond.

Comment faire circuler consciemment le prana dans les postures?

Cela requiert de la présence et des efforts. En observant la respiration, en se concentrant sur chaque inspiration et expiration nous pouvons ralentir chaque inspiration et chaque expiration, les égalisant et rendant la respiration rythmique. Ainsi, nous acquérons la première condition nécessaire au contrôle du prana, la conscience et le calme. Dans cet état le prana peut être dirigé vers n'importe quel endroit où nous plaçons notre attention. Lorsque notre attention est sur la respiration, nous pouvons lâcher prise et faire place à la sensation présente. En plus, la phase de kriya ( petits micro-mouvements répétitifs) masse doucement les organes internes et accroît le flot de circulation.

Une fois que le prana circule dans une zone bloquée une des deux choses suivantes se produit. Les fibres des muscles vont, soit se relâcher progressivement avec chaque expiration et la région contractée va se détendre et s'ouvrir à l'énergie du prana, soit la zone ne va pas lâcher prise et une émotion va se manifester accompagnée d'une sensation spécifique, que nous pouvons suivre. Les deux possibilités existent alors que nous évoluons consciemment dans cette série de postures, avec notre sensibilité et notre réflexion nous pouvons doucement ressentir le pouvoir de "guérison" du prana pénétrer dans les endroits les plus profonds du corps et dans les parties les plus tendues du corps et du mental. Tandis que je touchais périodiquement les régions les plus tendues, je devenais consciente des aspirations persistantes et des désirs de mon mental qui avaient dû créer ces tensions. Mes craintes ont jailli en même temps que mes doutes quant à mon sentiment de ne pas être digne d'expériences spirituelles. J'ai découvert des croyances profondément enfouies qui me retenaient au corps, dans ma pratique et dans ma vie.

La magie de cette pratique fut que tandis que ces croyances et concepts négatifs prenaient naissance, je les "laissais aller" et par conséquent je me "sentais plus légère." A chaque fois que je sortais d'une série de postures je me trouvais libérée, libre et parfois je m'amusais de moi-même. Une respiration consciente et profonde permettait à mon mental de se détendre et de plus, tandis que j'entrais dans le calme, la relaxation s'établissait dans une quiétude de plus en plus grande et stable.

"Une voie vers la réalisation du Soi"

La pratique du Kriya Hatha Yoga de Babaji nous invite à explorer notre corps physique dans notre quête du Soi. A partir du moment où nous commençons, notre attention est dirigée vers notre Soi intérieur, vers notre Soi le plus élevé. Dans le Kriya Asana Vanekom, la pose de Salutation, la première pose, nous honorons le Soi, le Dieu, Celui qui voit, Celui qui demeure en nous.

Nous ne sommes pas conscients de notre propre Divinité, en tant que Soi en raison des impuretés du mental et des distractions des sens. Cela inclut la fondamentale ignorance créée par l'égoïsme, l'habitude de s'identifier avec les pensées. Nos pensées d'être moins que... forment une barrière qui nous empêchent de savoir ce qui est au-delà du mental.

De plus ce que j'ai compris à travers l'observation continuelle de mes inspirations et expirations fut la réalisation du son mystique Aum jouant avec le souffle. Le Kriya Yoga nous enseigne le pouvoir de la formule divine Soham, le son mantrique de la respiration. *So,* Cela, le Soi universel et *aham,* Je, l'ego individuel. Je Suis Cela. A travers notre respiration normale nous sommes tous constamment poussés à réaliser la Vérité de notre Soi, pour affirmer notre Divinité avec chacune de nos inspirations et nier notre existence individuelle avec chacune de nos expirations, créant un écoulement continuel de la réflexion à l'égard du Soi.

"Étude de Soi et Pratique des Asanas"

Patanjali définit son Kriya Yoga comme une pratique constante, dévotion au Seigneur et étude du Soi dans ses Yoga-Sutras (II.1).4 Dans le Kriya Yoga de Babaji nous utilisons la pratique des asanas comme moyen d'étude du Soi.

Tandis que je commençais à observer mon mental, ses réponses automatiques et ses mouvements, je découvrais les jeux qu'il jouait et comment ceux-ci retardaient mon développement. Je notais mes désirs personnels, ceux qui étaient contrôlés et ceux qui ne l'étaient pas, et mes buts, ce que j'essayais d'atteindre, et ce que mon mental craignait qu'il lui manque ou qu'il perde.

Le Kriya Yoga m'a aidée à développer une véritable compréhension de la nécessité d'une étude du soi. J'ai appris les valeurs des qualités yoguiques de " détachement " et de pratique constante. Le Détachement a libéré mon mental de la confusion et de l'anxiété. Le Détachement et la pratique constante m'ont aidée à simplifier et faire joyeusement les bons choix pour ma vie. A l'aide de ces outils j'ai découvert les profonds attachements, les tendances et les désirs, qui m'avaient retenue à des cycles de souffrance. C'était le détachement et la pratique constante qui m'aidèrent à identifier mes besoins et mes désirs et à découvrir ce qui vaut vraiment la peine de posséder, le bonheur durable.

"La Purification grâce au Kriya Hatha Yoga"

Alors que ma pratique du hatha devint de plus en plus régulière et de plus en plus méditative et pleine de dévotion, je commençai à m'harmoniser avec les énergies et la grâce de la pratique. Les émotions négatives ont commencé à disparaître quand je pratiquais les asanas, que je restais assise pour une asana ou pour me tourner vers l'intérieur et m'accorder au Soi. Je savais que le Kriya Yoga de Babaji m'aidait dans ma pratique du yoga quand j'ai commencé à refuser d'exprimer des émotions négatives. J'ai observé qu'exprimer ouvertement une émotion telle que la colère me laissait complètement exténuée mais au contraire ne pas exprimer une émotion négative ne me laissait pas fatiguée ou perturbée, si je permettais tout simplement à l'émotion la liberté de circuler à travers moi. Ce que j'apprenais de façon intérieure grâce à ma pratique quotidienne des postures m'aida à observer les émotions en tant que " pure sensation " dans le corps, et ce tout au long de la journée. Le Kriya Yoga nous enseigne également à avoir le sens du respect du corps et du respect des autres. Il enseigne le sens le plus profond de ahimsa, la non-violence. La conscience de cela m'aide à rejeter la négativité en la libérant dès qu'elle affleure.

"Effets spirituels de ma pratique du Kriya Hatha Yoga"

Il est dit qu'en méditant sur l'Infini, l'asana est maîtrisée. Patanjali nous dit qu'en maîtrisant les asanas, nous pouvons apprendre à ne plus être perturbés par les paires d'opposés, et progressivement apprendre à discerner entre le permanent et l'impermanent.

Restant pendant de plus longues périodes, flottant dans le prana, j'ai vraiment commencé à utiliser cette pratique du Kriya Hatha yoga pour expérimenter le Soi. Les Sages nous disent que le système nerveux humain est désigné pour exprimer la totalité de la Conscience. Nous est-il possible d'habiter dans l'Infini tandis que nous vivons dans le corps fini ? Quand l'effort cesse et dans l'asana le corps et le mental perdent leurs identités respectives, je sentais que je pouvais me dissoudre dans l'Infini. Bien que je ne puisse mesurer l'Infini, j'ai ressenti une montée de profonde joie ou de paix et même de béatitude, alors que je sentais une expansion de mon cœur. J'ai ressenti le silence et le calme envahir mon corps dans le sens d'une diffusion uniforme de Conscience.

Les Siddhas nous disent que le corps humain est un centre mystique, le passage sacré vers la réalité ultime et la libération et qu'il est présent seulement à l'intérieur. Si le Divin existe en chacun de nous, nous devons tous le tester pour nous-mêmes. Je sais que j'ai trouvé ce qui me manquait.

Références:

1. The Yoga of the Tamil Siddha Boganathar, T.N. Ganapathy 2. Autobiographie d'un Yogi, Paramahamsa Yogananda 3. Babaji et la Tradition du Kriya Yoga des 18 Siddhas, M. Govindan 4. Les Sutras du Kriya Yoga de Patanjali. 5. Philosophy of the Tamil Yoga Siddhas, T.N. Ganapathy 6. Le Kriya Hatha Yoga de Babaji: Une voie vers la Réalisation de Soi, vidéo ou DVD par Durga Ahlund et M. Govindan.

Tous droits réservés: Jan Ahlund décembre 2000.

© 1995 - 2017 - Le Kriya Yoga et les Éditions de Babaji, Inc. - Tous droits réservés.  "Babaji's Kriya Yoga" est une marque de service enregistrée.