Babaji's Kriya Yoga
Babaji's Kriya Yoga Images
English Deutsch Français FrançaisEspañol Italiano Português PortuguêsJapanese Russian Bulgarian DanskArabic Farsi Hindi Tamil Turkish
 
            

Un climat de peur: Ne vous inquiétez pas, soyez heureux

Par M. Govindan Satchidananda

Le climat de peur qui s'infiltre dans de si nombreuses parties du monde nous rappelle à tous que le Yoga n'est pas simplement une pratique individuelle, mais un mouvement social. En tant que Yogi vous constituez une partie de la solution ou une partie du problème. Contribuez-vous à ce climat de peur, dans le prolongement du 11 septembre, du crash de la techno-bourse, du conflit israélo-arabe, du spectre de la guerre nucléaire entre le Pakistan et l'Inde, des attaques terroristes du Président Bush et des autres responsables du gouvernement américain?

Vos pensées, sentiments et paroles ont autant de pouvoir que vos actions. En tant que yogi vous devriez être conscient de cela. J'invite l'ensemble de nos lecteurs à se souvenir que nous avons le pouvoir de changer les choses en concentrant nos pensées, nos sentiments, nos paroles et également nos actions. Tout au long de la journée vous avez l'opportunité d'abandonner vos pensées et sentiments de peur, de colère, de frustration, de jugement, de dépression et de plainte, et de les remplacer par des pensées et sentiments de confiance, d'acceptation, de bonne volonté, d'enthousiasme et de patience. Vous avez le pouvoir de visualiser un monde meilleur pour vous-même et pour les autres. Vous avez le pouvoir de manifester cette vision, par des actions déterminées et concentrées, étape par étape. Devenez un instrument pour Ce qui est le plus élevé en vous, ce qui est vrai.

Je me souviens du poster accroché au mur du bureau de l'un de mes collègues lorsque je travaillais pour le Cook County Department du Service public en 1971. Il s'agissait de la photo d'un saint homme indien souriant, Meher Baba, qui ressemblait à Groucho Marx. En dessous se trouvait le slogan de Meher Baba : " Ne vous inquiétez pas soyez heureux ". Il s'agissait d'un accueil adapté pour le flot régulier de personnes aidées socialement qui étaient escortées par un garde armé vers nos bureaux à la recherche de bons pour des repas, de bons pour de la nourriture ou pour vérifier leurs droits sociaux. Parfois elles venaient nu-pieds en plein hiver, à moitié gelées, ayant vendu leurs chaussures pour acheter un demi-litre de whisky. Notre bureau était situé dans une ancienne banque, avec des colonnes de marbre sculptées, dans les rues Kedzie et Madison, au cœur de skid-row section du centre de Chicago. La durée de vie d'un travailleur était de six mois, tellement étaient déprimantes les histoires de malheur, et tellement étaient restreintes les ressources pour résoudre les problèmes des 500 familles en moyenne dont nous devions nous occuper. Cependant ce travail constituait un avancement pour moi par rapport au précédent où pendant six mois j'avais chargé des cartons de marchandises pour des ménages dans d'immenses camions, environ 45 tonnes par jour, pour 2.10 $ par heure. Travaillant là-bas le jour et conduisant un taxi dans les rues de Chicago durant la nuit me permit d'économiser les 5000$ dont j'avais besoin pour entreprendre ma première mission en Inde. Chicago fut le premier endroit où m'envoya mon professeur. L'Inde fut le second. Depuis lors, je ne suis jamais revenu en arrière. Mais ce que j'ai appris sur la peur à Chicago demeure.

En février 2001, je fus invité à visiter la maison d'un businessman indien dans le New Jersey. Il est disciple d'un Yogi Siddha, dont on dit qu'il a plus de 200 ans et qui a vécu sur le Mt. Kailash pendant plus de 30 ans. Je fus impressionné par ce que j'entendis et vis de ce maître. Son maître avait, peu auparavant, fait des prédictions assez dérangeantes concernant le monde et en particulier, la guerre entre le Pakistan et l'Inde. Cette guerre affecterait le monde entier, y compris la région du Mt. Kailash. Le 11 septembre, lorsque nous étions en campement à Gangotri, dans les Himalayas, je me suis souvenu de ses prédictions. En février de cette année, ce Yogi siddha invita ce disciple ainsi que moi à l'accompagner au Mt. Kailash pour rencontrer un groupe de Siddhas qu'il avait laissés là-bas. Ce fut un appel que je ne pouvais décliner, même si cela signifiait annuler presque tout ce que j'avais prévu pour les mois de juin et de juillet et ce qui nécessitait beaucoup d'efforts financiers. Je serai parti du 22 juin au 4 août 2002 pour ce pèlerinage, au départ de Katmandou au Népal. Je vous emmènerai tous dans mon cœur et prierai pour tous dans ces moments d'urgence et de péril. Priez pour la paix dans le monde. Priez pour la fraternité entre les hommes, priez pour l'amour et l'entente entre nous tous ! Mettez la paix, l'amour, la compréhension et la fraternité dans toutes vos pensées, paroles et actions.

Tous droits réservés: Marshall Govindan juin 2002.

© 1995 - 2017 - Le Kriya Yoga et les Éditions de Babaji, Inc. - Tous droits réservés.  "Babaji's Kriya Yoga" est une marque de service enregistrée.